Notre traitement à l’acide oxalique contre le varroa


Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/9/d577543717/htdocs/wordpress/wp-content/themes/beelove/fw/core/core.reviews.php on line 206

Warning: A non-numeric value encountered in /homepages/9/d577543717/htdocs/wordpress/wp-content/themes/beelove/fw/core/core.reviews.php on line 206

Un traitement hivernal efficace contre le varroa : l’Acide Oxalique…

Le traitement du varroa en fin de saison, qu’il soit biologique ou conventionnel, n’est pas, à mon avis, suffisant pour contenir l’infestation des ruches par le parasite. L’acide oxalique est souvent utilisé en traitement complémentaire en apiculture et reste un des traitements les plus efficaces hors couvain, c’est à dire en l’absence de ponte de la reine.

Certains apiculteurs conçoivent même cette opération comme le traitement principal du varroa, alors que celui effectué en fin de saison (acide formique, thymol, apivar…) est considéré comme un traitement d’attente seulement destiné à contenir le développement de l’infestation en attendant l’administration de cet acide oxalique.

Pour information, le traitement à l’acide oxalique est autorisé en agriculture biologique (AB). Le mot oxalis vient du grec oseille…. parce que cet acide est une substance que l’on trouve naturellement dans l’oseille mais aussi la rhubarbe, ou encore la betterave, le persil ou la framboise. Aucun résidu ne se retrouve dans le miel… Certains miels, d’ailleurs, en contiennent déjà naturellement. C’est le cas du miel de châtaignier.

Dans la ruche, en période hivernale, la reine stoppe sa ponte, et trois semaines plus tard, la colonie n’a plus de couvain operculé (plus de cellules fermées). Elle  reprendra sa ponte lorsque les températures seront plus clémentes. C’est précisément à ce moment que le traitement à l’acide oxalique sera véritablement performant. En effet, le varroa se développe au contact d’une jeune larve et l’opercule qui fermera l’alvéole constitue une protection puissante pour le varroa et le produit deviendra inefficace en présence de ce bouclier de cire.

Le mode opératoire

Préparer traitement bio acide oxalique

Préparation du traitement bio à l’acide oxalique

L’administration de l’acide par dégouttement est très simple à mettre en œuvre. C’est cette méthode que j’ai choisie. Elle ne nécessite qu’un seul passage durant l’hiver et très peu de matériel.

Le traitement se fait en versant un sirop tiède, contenant de l’acide oxalique, directement sur la grappe d’abeilles. La colonie va ensuite faire circuler ce sirop, les abeilles vont se lécher pour assimiler celui-ci..Ce procédé permet d’éliminer entre 95 et 98% des varroas présents dans la ruche.  Il est donc redoutablement efficace.

Pour créer le mélange, il convient de diluer l’acide oxalique à un sirop léger dit de 50/50, c’est à dire 1 kg d’eau pour 1 kg de sucre (bio!). Dans ce sirop, j’introduis ensuite 35 à 40 grammes d’acide oxalique par litre.

Une fois prêt, face à la ruche, à l’aide d’une seringue graduée ou d’un pistolet, on fera couler 5 ml de ce mélange entre chacun des cadres investis par des abeilles. En utilisant un pistolet relié à une bouteille d’1,5 litres de contenance, je parviens à traiter plus d’une quarantaine de ruches.

Utilisation d'un pistolet doseur

Utilisation d’un pistolet doseur

La température du sirop sera de 30 degrés environ pour permettre à l’acide de conserver toute son efficacité. Aussi, l’utilisation d’un sac isotherme rempli d’eau chaude sera très utile pour conserver la température voulue pendant le temps nécessaire au traitement des ruches.

Quelques recommandations pour réussir le traitement

Préparer traitement bio acide oxalique

Le traitement bio à l’acide oxalique à l’aide d’un pistolet relié à une bouteille

Comme tous les acides, l’acide oxalique est dangereux pour la santé à fortes doses. Il faudra porter des gants pour éviter tout contact direct avec la peau lorsqu’on le manipule. Il faut également éviter d’inhaler cette substance inodore. Le port d’un masque et de lunettes est vivement conseillé.

La formule la plus économique se présente sous la forme de cristaux contenus dans un pot. Il existe de nombreuses présentations différentes. Vous pouvez vous procurer l’acide oxalique en pharmacie, il sera alors pourvu d’une AMM (autorisation de mise sur le marché), la posologie sera alors indiquée sur la notice.

Pour permettre au traitement d’agir efficacement, il est préférable de l’appliquer quand la température extérieure est supérieure à 7°c sans dépasser 12°c. Autour de 10°c, la grappe d’abeilles s’aère légèrement et le traitement s’imprégnera davantage et sera plus efficace.

Pour vérifier cette efficacité du traitement, on peut placer une feuille graissée sur le plancher de la ruche, afin de s’assurer que les varroas accrochés aux abeilles tombent (les varroas phorétiques).

A vous de jouer maintenant !

Ajouter un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Contact

Pierre Messner
05.53.62.85.63
La Pouyade 24800 Saint Jory de Chalais
pierre@le-rucher-des-trois-vergers.fr

Suivez nous